Peux-tu te présenter en quelques mots ? 🎯

Je m’appelle Laura et je suis en 3eannée de médecine à PXII Créteil.

Parle-nous de ton université ! 🎓

Créteil est une très bonne université, ce qu’il y a de sympa c’est qu’on est une plus petite structure que la plupart des grandes universités parisiennes ce qui fait des plus petites promos. Il y a une très bonne ambiance donc on a l’occasion de connaître tout le monde.

Même en PACES on est très loin des clichés de climat compétitif et l’ambiance est beaucoup plus à l’entraide entre les élèves malgré le concours qui les attend.

Pourquoi avoir choisi cette faculté de médecine ? 🏫

La première chose qui m’a attiré à Créteil c’est bien-sûr la distance ! C’était le plus simple et le plus rapide pour moi et comme on le sait en P1 on n’a pas de temps à perdre !

La deuxième chose est plus personnelle, j’avais visité les facultés parisiennes et je ne me sentais pas à l’aise dans des bâtiments si grands. Je viens d’un petit lycée de banlieue, à Créteil le changement était plus agréable.

Comment as-tu vécu ta PACES ? 🏝

Ma PACES je l’ai d’abord vécu sur deux ans, je fais partie de cette espèce en voie de disparition : les doublants. Pendant la première année j’ai mis énormément de temps à m’adapter au rythme fac et à me mettre au travail tout simplement. Au lycée je ne bossais pas plus que ça parce que ça suffisait, à la fac (surtout en médecine) ça ne suffit jamais ! Il faut trouver une méthode et un rythme de travail, le tout en autonomie et c’est ce qu’il m’a manqué tout au long de mon premier semestre.

Une fois au point le second semestre s’est beaucoup mieux passé. Après avoir trouvé son rythme on entre dans une petite routine et c’est comme ça qu’on avance. J’ai même pu me classer à la fin de ce second semestre mais évidemment pas suffisamment pour rattraper le retard du premier.

Lors de ma seconde PACES le rythme et la méthode étaient déjà en place, le plus dur à partir de là c’est de tenir la distance. Pour ça il faut savoir s’autoriser des pauses, sans exagérer évidemment mais voir ses amis le weekend de temps en temps peut vraiment sauver votre santé mentale ! C’est une année difficile pour tout le monde mais c’est aussi un challenge à relever, on en sort plus fort (ça sonne cliché mais c’est assez vrai pour beaucoup de gens).

As-tu bénéficié du Tutorat PACES ? 👍🏻

Oui j’ai été au tutorat pendant mes deux années de PACES et je le recommande à tout le monde que vous ayez une prépa ou non ! C’est toujours un entraînement supplémentaire et s’entraîner, se comparer aux autres est un exercice très important.

Étais-tu inscrite en prépa PACES ? ✌🏻

Non et je pense que ça ne m’aurait pas aidée. Comme je l’ai dit l’important pour moi c’est de trouver un rythme et une méthode et c’est une maturité que je n’avais pas en arrivant en P1, la prépa m’aurait seulement surchargée de travail quand je n’étais pas prête à l’effectuer travail. Et les pré-rentrées (pour avoir fait celle du tuto) sont très dures à suivre quand votre tête est toujours en vacances, ils tentent de faire une grosse partie du programme en quelques semaines (2-3 souvent) et finalement c’est surtout du bourrage de crâne peu efficace.

Quelle était ta méthode de travail ? 👩🏻‍💻

Je voyais les chapitres assez rapidement sur mon ordinateur tout en notant sur une feuille des notes sur les points les plus importants. Puis les lectures suivantes servaient à revoir ces points et à creuser les détails. En résumé ma méthode était : lire, relire, relire et re-relire jusqu’à ce que ça rentre. Sans oublier bien-sûr de s’entraîner, faire et refaire les annales ou les concours blancs, c’est une partie extrêmement importante qu’il ne faut pas négliger car répondre à un QCM ça s’apprend et ça peut être assez différent de la « simple » connaissance de cours.

Pourquoi Premed ? 😍

Les nouvelles réformes (notamment la suppression du redoublement en PACES) nous forcent à nous adapter et réussir rapidement. Dans cette situation je me revois en PACES et je ne sais pas si j’aurais pu réussir. Vous verrez que tous les étudiants en médecine ont toujours une certaine « tendresse » pour les P1 parce qu’ils sont passés par là et qu’on se revoit dans cette année de galère. Alors quand j’ai entendu parler de Premed je me suis dit « oui, ça, ça aurait vraiment pu m’aider ». Quand les réformes imposent un timing serré, prendre de l’avance est une vraie solution. Je sais que c’est la seule solution qui m’aurait permis d’arriver à la fac avec ma méthode et mon rythme prêts pour l’année qui m’attendait. Je n’avais pas entendu parler des prépas en Terminale quand j’étais moi-même au lycée et pour cause elles étaient assez peu développées et peu efficaces. C’est pour cette raison que Premed a été lancé, pour proposer une véritable solution aux Terminales qui cherchent à gagner du temps et à réussir.

Pourquoi coacher des Terminales avec Premed ? 😘

C’est une des parties que je préfère chez Premed, ce rôle de coach. Parce qu’il ne faut pas oublier qu’on s’adresse à des Terminales qui ne connaissent pas encore ce milieu fac et qui auront donc forcément des questions, des doutes sur leur travail… C’est justement là qu’on intervient pour les aider, répondre à toutes leurs questions… Nous avons la chance de proposer un suivi individuel à chaque élève et de pouvoir nous investir avec chacun d’entre eux. Nous sommes là pour leur apporter notre expérience et les motiver tout au long de l’année, le but étant qu’il puisse entrer en PACES en sachant ce qui les attend et avec le moins d’appréhension possible !

Tu souhaites des conseils personnalisés de Laura ?✌🏻

powered by Typeform

Ou rendez vous sur notre site premed.fr ou inscris-toi à nos journées portes ouvertes.

Nous n'avons pas été clairs sur certains points ? N'hésitez pas à nous écrire : blog@premed.fr